Consignes postopératoires après chirurgie de l’hallux valgus.

 

 

Quelque soit le type de chirurgie dont vous avez bénéficié (conventionnelle ou mini-invasive) il est indispensable de respecter certaines consignes afin de rendre la guérison et la cicatrisation moins douloureuse et plus rapide :

 

 

Pendant les 3 premières semaines 

 

 

Lutter contre l’œdème.

 

Toute chirurgie de l’avant pied entraine un œdème plus ou moins marqué selon les patients et selon l’état veineux préopératoire. Les patients ayant une insuffisance veineuse chronique auront tendance à développer un œdème postopératoire plus important. Ainsi pour diminuer cet œdème il faut mettre les pieds « en l’air » le plus possible.

La nuit en surélevant les pieds du lit ou le matelas afin que votre cœur soit en dessous de vos pieds.

Le jour en respectant un repos d’au moins 3 à 4 heures par jour sur une chaise longue.

Attention il ne faut jamais croiser les jambes, ceci participe à l’augmentation de l’œdème postopératoire !!

 

 

La marche.

 

Elle est autorisée dès le lendemain de l’intervention avec une chaussure adaptée que vous aurez achetée avant l’intervention grâce à l’ordonnance fournie. Cette chaussure a pour but de soulager l’avant pied et de favoriser ainsi une bonne cicatrisation des parties molles et une bonne consolidation des ostéotomies. Différents modèles de chaussures orthopédiques existent, lors de la consultation préopératoire le modèle adapté à votre chirurgie et à la technique utilisée sera prescrit. Cependant la marche sera limitée (2 heures par jour les 15 premiers jours) et il ne sera pas possible de conduire tant que vous porterez cette chaussure.

 

 

Les pansements.

 

Le pansement sera réalisé par le Dr Philippot lui-même le jour de votre départ du service.

Ce pansement sera refait lors de votre consultation de contrôle du 21 ème jour par le Dr Philippot. Entre la sortie du service et la première consultation de contrôle le pansement ne doit pas être défait (sauf cas particulier). Les points sont résorbables et partiront donc tous seuls. A partir du 21 ème jour si l’œdème a bien diminué et si la cicatrisation est jolie, le Dr Philippot vous autorisera à quitter la chaussure orthopédique et à reprendre un chaussage classique, cependant il est conseillé de se fournir des chaussures larges à semelles rigides.

 

Après les 3 premières semaines 

 

 

Si votre pied a bien dégonflé, vous pouvez passer à un chaussage dit « classique » avec cependant dans un premier temps des chaussures larges et à semelle rigide.

 

Pour lutter contre l’œdème résiduel il est bon de respecter des périodes de repos avec les jambes en l’air, la rapidité de disparition de l’œdème est très différente selon les patients, certains patients avec une insuffisance veineuse chronique peuvent avoir un œdème qui persiste pendant 4 à 5 mois !

 

Votre pansement : à ce stade de la cicatrisation un pansement sec sera le plus souvent suffisant. Ce pansement sera maintenu jusqu’à la consultation des 45 jours.

 

 

La consultation du 45 ème jour

 

 

Cette deuxième consultation postopératoire permettra de faire le point sur la qualité de la cicatrisation et sur la qualité de la consolidation des ostéotomies. S’il persiste un petit retard de cicatrisation une autre consultation de contrôle sera programmé. Après cette consultation de contrôle, l’auto-rééducation devra être commencée.

 

 

L’auto rééducation 

 

Celle-ci est fondamentale, elle débutera après la deuxième consultation de contrôle. A ce stade la cicatrisation est obtenue et les ostéotomies sont consolidées.

 

Cette auto-rééducation pourra être accompagnée d’une rééducation chez le kinésithérapeute en cas d’œdème important afin de réaliser des massages et du drainage lymphatique.

 Cette auto-rééducation consiste en des exercices passifs et des exercices actifs. Ces exercices doivent être réalisés matin et soir.

 

-Concernant les exercices passifs, ils doivent être réalisé de manière confortable (par exemple assis en tailleur), vous devrez mobiliser l’articulation métatarso-phalangienne en mobilisant le gros orteil de manière douce et progressive afin de lutter contre la raideur, réalisez des mouvements doux de flexion et extension. Pareillement il est bon de réaliser des flexions extensions passives des autres orteils du pied qui ont souvent tendance aussi à s’ankyloser.

 

-Concernant les exercices actifs, commencez à marcher pied nus (sur un sol propre !) et déroulez le pas afin de bien sentir vos orteils s’assouplir progressivement.